Le secteur privé, un catalyseur d’échanges sur le continent Africain à l’ère de la Covid-19 & ZLECAF ?

Depuis Mars 2020, une des retombées immédiates de la pandémie Covid 19 a été ce rappel  inévitable de l’interconnexion des différents pays et populations. Très rapidement les gouvernements  ont compris l’importance de  travailler sur la protection de l’intérêt de leur pays et population mais aussi de rester à l’écoute des  réalités et pratiques de leurs voisins.

Il s’agit pour les gouvernements de veiller à avoir toutes les informations et données nécessaires afin de prendre les meilleures décisions possibles ; que ce soit d’un point de vue sanitaire – veille épidémiologique, vaccination,– ou économique – chaine logistique, fermetures de frontière, licenciements…

Les échanges entre pays : une discussion réservée aux hautes sphères ?

Dans le contexte  de l’Afrique avec  la mise en place de la Zone de Libre Echange Africaine., soit un marché de plus de 1,4 milliards d’habitants composé de pays aux réalités socioéconomiques différentes et aux niveaux  de développement inégaux, le travail de benchmark et de partage d’expérience était bien sûr plébiscité et renforcé au niveau politique et continental, et au niveau d’institutions internationales telles que l’OMS, Union Africaines, etc

En d’autres termes, impulser une  collaboration internationale pour mettre en place  une meilleure gestion nationale.

Cependant, ces discussions et benchmarks semblaient

  1. Ne se passer qu’au niveau politique avec, des fois, une fracture avec la réalité du terrain et un manque de suivi et actions concrètes
  2. Souffrir de l’absence à la conversation des acteurs stratégiques, quel que soit leur taille, avec une connaissance des réalités des marchés
  3. Handicapées par la fracture linguistique entre les différentes  régions,

Pourtant, les entreprises, les sociétés civiles, elles aussi, ont du s’adapter et pivoter leurs activités, benchmarker ce qui se faisait ailleurs afin de survivre à cette crise.

D’une vision nationale à une vision continentale

Consciente de ces défis et de l’opportunité de mettre en place un cadre pérenne de concertation pratique notamment au vu de l’importance d’une réflexion post pandémie sur l’organisation des systèmes de santé, mis à l’épreuve et cela au niveau mondial , la société Pitch World Fast a décidé de lancer une initiative à l’échelle africaine

Depuis 2016, la société gère notamment des projets en Algérie avec la participation active des autorités de santé du pays prenant forme de tables rondes avec pour objectif : l’amélioration des systèmes de santé à travers des benchmarks de bonnes pratiques à l’international et implication de toutes les parties prenantes.

C’est dans ce contexte qu’en Juin 2020 a eu lieu la première édition des Webinaires Africains sur la santé concernant « de nouveaux systèmes de santé » avec la présence de 6 pays africains.

Construire sur ce qui existe et non dupliquer

Cette initiative a été de ce fait reconduite au deuxième semestre et cela sur deux domaines : santé et économie ; les deux piliers pouvant assurer, en plus du secteur de l’éducation, l’émergence durable du continent.

Cette initiative est vite devenue une tribune de réel échange et d’ouverture des participants, tous directeurs centraux ou conseillers, avides d’avoir plus d’information sur la réalité de leurs pays voisins et de discuter d’actions communes et complémentaires notamment au vu du manque de données, de transparence et de meilleure communication entres les pays du continent, des fois en relation avec la  barrière linguistique.

Cela a permis de créer un réel réseau au niveau stratégique et opérationnel permettant de discuter ensemble du futur de l’Afrique de manière cohérente et cohésive.

Il ne s’agit pas là de faire de la redondance ou de dupliquer les actions menées par l’Union Africaine, l’OMS, l’UNIDO mais, au contraire, de les intégrer et  de construire sur ce qui existe déjà, initier une synergie pratique voire fédérer les approches.

En 2021 ce sont plus de 15 pays africains qui participent à cette iniative devenue une réelle plateforme de confrontation d’expériences et d’idées dans un environnement ouvert aux échanges, partage, co-création et collaboration.

Bien que privée, Pitch World Fast s’est placée comme un catalyseur d’échange, de partage et de construction panafricaine

Chiraz Bensemmane

Pour avoir plus d’information, vous pouvez vous rendre sur www.tablesrondesalgerie.com section « Africa Webinar ». Veuillez noter que l’accès à ces webinaires est payant.

Laisser un commentaire